Siège d’auto pour enfant : respectez-vous les nouvelles normes de sécurité? | Protecteur du Citoyen
20 mars 2019

Siège d’auto pour enfant : respectez-vous les nouvelles normes de sécurité?

Corps

Petite fille tenant une tablette assise dans un siège d'auto

Des chiffres

  • La moitié des enfants qui circulent en auto n’y sont pas installés de façon sécuritaire. 
  • Chaque année, au Québec, environ 1 150 enfants de 9 ans et moins décèdent ou sont blessés dans des accidents de la route.

Pour mieux assurer la sécurité des enfants

Depuis le 18 avril 2019, la période d’utilisation obligatoire du siège d’appoint pour les enfants est prolongée. Il s’agit d’une nouvelle disposition du Code de la sécurité routière. Le siège d’appoint permet de surélever l’enfant pour bien ajuster la ceinture de sécurité. Les enfants doivent l’utiliser jusqu’à ce qu’ils aient atteint 1m45 ou l’âge de 9 ans.

On veut éviter que l’enfant passe trop tôt à la ceinture de sécurité. Cette dernière peut ne pas le maintenir en place adéquatement en cas d’accident.

En cas de non-respect des nouvelles règles, un conducteur pourrait devoir payer une amende de 80 $ à 100 $ et cumuler trois points d’inaptitude à son dossier.

Et dans les taxis?

En l’absence de sièges d’auto dans les taxis, la loi impose d’attacher l’enfant avec la ceinture de sécurité. S’il est trop petit pour se tenir droit, vous devez attacher votre propre ceinture et prendre l’enfant dans vos bras. Il ne faut pas l’attacher avec vous : vous risqueriez de l’écraser en cas de collision.

En savoir plus

Consultez le site web de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour plus d’information. Si vous êtes insatisfait ou insatisfaite des services de la SAAQ, n’hésitez pas à porter plainte au Protecteur du citoyen. Nos services sont faciles d’accès, confidentiels et gratuits.