Historique

Plus de 50 ans au service des citoyens et des parlementaires

1968 - Création du Protecteur du citoyen

La Loi sur le Protecteur du citoyen est adoptée par l’Assemblée nationale du Québec le 14 novembre 1968. Elle vise à créer un organisme chargé de recevoir, d’examiner et de traiter les plaintes des citoyens à l’égard de l’administration publique.

Une institution inspirée de la Suède et de la Nouvelle-Zélande
L’idée de sa mise sur pied revient à Daniel Johnson, premier ministre du Québec de 1966 à 1968. Elle survient après des rencontres avec les ombudsmans suédois et néo-zélandais. C’est toutefois son successeur, Jean-Jacques Bertrand, qui pilote l’implantation de l’institution.
Le premier protecteur du citoyen, Me Louis Marceau, entre en fonction le 1er mai 1969.

2006 – De nouveaux pouvoirs

En 2006, un nouveau mandat (auparavant assumé par le Protecteur des usagers) est confié au Protecteur du citoyen. Désormais, celui-ci veillera au respect des droits des usagers et usagères du réseau de la santé et des services sociaux, en traitant leurs plaintes en deuxième recours, principalement.

2017 - Un nouveau mandat

Depuis le 1er mai 2017, le Protecteur du citoyen traite les divulgations d'actes répréhensibles à l'égard des organismes publics. Il reçoit aussi les plaintes en cas de représailles liées à ces divulgations. 

Protecteurs et protectrices du citoyen

Me Marie Rinfret
De 2017 à ...
Me Marie Rinfret
Mme Raymonde Saint-Germain
De 2006 à 2016
Mme Raymonde Saint-Germain
Mme Pauline Champoux-Lesage
De 2001 à 2006
Mme Pauline Champoux-Lesage
Me Daniel Jacoby
De 1987 à 2001
Me Daniel Jacoby
M. Yves Labonté
De 1982 à 1987
M. Yves Labonté
Me Luce Patenaude
De 1976 à 1982
Me Luce Patenaude
Me Louis Marceau
De 1969 à 1976
Me Louis Marceau