50e anniversaire de l’adoption d’une loi essentielle pour le respect des droits des citoyens et citoyennes du Québec | Protecteur du Citoyen
14 novembre 2018

50e anniversaire de l’adoption d’une loi essentielle pour le respect des droits des citoyens et citoyennes du Québec

Québec, le 14 novembre 2018 – Il y a cinquante ans, le 14 novembre 1968, le Québec se dotait d’un ombudsman neutre et indépendant avec l’adoption de la Loi du Protecteur du citoyen (maintenant Loi sur le Protecteur du citoyen).

Rappelons que c’est Daniel Johnson,  premier ministre du Québec de 1966 à 1968, qui a eu l’idée de ce recours à la suite de rencontres avec les ombudsmans de Suède et de Nouvelle-Zélande. Après le décès de M. Johnson, le premier ministre Jean-Jacques Bertrand a piloté le projet de loi. 

À l’époque, l’initiative visait à répondre à la place croissante des services publics. La nouvelle loi a donné naissance à un recours chargé d’enquêter sur des cas d’erreurs ou d’abus de ministères ou d’organismes du gouvernement du Québec. 

Cinquante ans plus tard, le Protecteur du citoyen veille au respect des droits des citoyens et citoyennes par l’administration publique, ce qui inclut depuis 2006 le réseau de la santé et des services sociaux. Depuis 2017, il veille aussi à l’intégrité des organismes publics en traitant les divulgations d’actes répréhensibles à leur égard.

– 30 –

Relations de presse : Tania-Kim Milot
T : 418 646-7143 / C : 418 925-7994
Courriel : tania-kim.milot@protecteurducitoyen.qc.ca