Victimes d’actes criminels : il faut parfois adapter les services selon l’état de la personne

  • 14 mars 2022
Image
Image
Jeune femme assise sur un divan et regardant au loin
Corps

Le contexte

La plainte

Ce que notre enquête a révélé

Le résultat

À la demande du Protecteur du citoyen, la DGIVAC a fait une exception pour la dame. L’organisme a autorisé le remboursement de ses suivis téléphoniques.

Ce cas est tiré de notre Rapport annuel d’activités 2020-2021.

Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.