Intervention au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre | Protecteur du Citoyen
2 décembre 2019

Intervention au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre

Corps

Le Protecteur du citoyen est intervenu de sa propre initiative concernant une situation dénoncée dans les médias. Après des années passées sur la liste d’attente du GAMF, une dame s’était vu attribuer un médecin sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre. Toutefois, après une seule rencontre, il a annulé son inscription. La dame s’est alors retrouvée, de nouveau, au bas de la liste d’attente du GAMF.

Constats

Quand une personne est attribuée à un médecin de famille, sa première rencontre avec lui officialise son inscription. Son nom disparaît alors de la liste d’attente du GAMF. Si le médecin met ensuite fin à son inscription, même après un très court suivi, la personne doit recommencer tout le processus d’enregistrement au GAMF. Elle est alors enregistrée à la date de sa nouvelle demande, et non à celle de son enregistrement initial.

Jugeant cette situation déraisonnable, le Protecteur du citoyen formule trois recommandations au ministère de la Santé et des Services sociaux et une autre au CISSS. Toutes les recommandations ont été acceptées.

Rapport d’intervention au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre (PDF, 330 Ko)