Intervention auprès du CISSS de Chaudière-Appalaches

  • 13 janvier 2022
Corps

Les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Chaudière-Appalaches ont recours à une garde infirmière mobile (GIM). Il s’agit d’une mesure exceptionnelle visant à pallier le manque de personnel infirmier et éviter des ruptures de services. Lorsqu’il manque d’effectifs pour un quart de travail de soir ou de nuit, la GIM est déployée. Un infirmier ou une infirmière se rend alors disponible, surtout à distance, pour répondre aux urgences.

Le Protecteur du citoyen a reçu un signalement concernant la GIM et il a décidé d’intervenir.

Constats

L’enquête a révélé que les CHSLD de Chaudière-Appalaches ont très souvent recours à la GIM. Or, cette mesure va à l’encontre d’une norme du ministère de la Santé et des Services sociaux. En effet, la présence d’au moins un infirmier ou une infirmière est obligatoire en tout temps dans les CHSLD.

De plus, selon le Protecteur du citoyen, le document explicatif de la GIM manque de précisions quant aux cas d’exception. La clarté des communications est essentielle pour éviter un événement grave. C’est d’autant plus vrai pour les centres hébergeant des personnes vulnérables dont l’état de santé est souvent instable.

Les informations recueillies durant l’enquête indiquent également que d’autres établissements de santé auraient recours à une GIM dans leurs CHSLD. C’est dire que le manque d’effectifs se fait sentir partout à travers la province.

À l’issue de son enquête, le Protecteur du citoyen a formulé six recommandations. Quatre d’entre elles visent le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches. Cet établissement est responsable des soins et services offerts par les CHSLD ciblés par le signalement. Les autres recommandations concernent le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Le CISSS et le Ministère ont accepté toutes les recommandations. Le Protecteur du citoyen veillera à leur implantation.

Rapport d’intervention concernant le CISSS de Chaudière-Appalaches (PDF, 207 Ko)