La protectrice du citoyen

Marie RinfretMme Marie Rinfret est entrée en fonction comme protectrice du citoyen le 27 mars 2017. 

La nomination de Marie Rinfret a été entérinée par plus des deux tiers de l’Assemblée nationale, comme le prévoit la loi. Elle est la 7e personne à occuper cette fonction depuis la création de l’institution en 1968.

Marie Rinfret est membre du Barreau du Québec depuis 1980. Elle a mené ses études de droit avec une préoccupation toute spéciale pour la justice sociale. Ce volet a par la suite orienté son parcours vers des enjeux de défense des droits, d’intégrité et d’équité. 

« Je suis particulièrement honorée de diriger cette institution qui s’impose par son humanité, sa compétence, sa rigueur, sa crédibilité et une nécessaire audace, jumelée à beaucoup de détermination. Ces qualités sont indispensables pour faire en sorte que l’Administration publique serve au mieux l’intérêt des citoyens et des citoyennes. »

Marie Rinfret

Ces 30 dernières années, elle a occupé différents postes d’avocate et de gestionnaire au sein de la fonction publique québécoise. Elle a notamment œuvré durant 12 ans au ministère de la Justice. 

En 2011, Marie Rinfret a été nommée à la tête de la Commission de l’équité salariale. Elle s’est particulièrement investie à ce titre dans la promotion de conditions salariales justes à l’égard des femmes. Lors de la création de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) en 2016, Mme Rinfret a été nommée vice-présidente, section Équité salariale. Depuis 2015, elle est aussi membre de l’Ordre des administrateurs agréés.

Le 30 mai 2017, Mme Rinfret a été honorée par le Barreau du Québec, alors qu’elle s’est vu décerner le Mérite Christine-Tourigny. Cette distinction est attribuée à un membre ou à un ancien membre du Barreau du Québec. Elle souligne l’engagement de la personne envers la profession, son engagement social et sa contribution particulière à la progression des femmes dans la profession.

Pour voir cette vidéo en version sous-titrée, cliquez ici.