Santé mentale : les mesures de contrôle ne doivent être utilisées qu’en dernier recours

  • 24 janvier 2022
Image
Image
Garçon assis avec les bras croisés sur ses genoux et la tête basse
Corps

Le contexte

La plainte

L’homme déplore la façon dont il a été traité ce jour-là. Il porte plainte au Protecteur du citoyen.

Ce que notre enquête a révélé

Le résultat

Le Protecteur du citoyen a formulé une recommandation à l’établissement. Ce dernier a rappelé au personnel concerné que les mesures de contrôle ne doivent être utilisées qu’en dernier recours.

Précisons que le Protecteur du citoyen est intervenu à plusieurs reprises auprès de cet établissement. Depuis, on y observe une nette amélioration des pratiques concernant l’application des mesures de contrôle.

Ce cas est tiré de notre Rapport annuel d’activités 2020-2021.

Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte en nous appelant au 1 800 463-5070 ou au moyen de notre formulaire de plainte en ligne.