Des ombudsmans joignent leur voix au concert des nations demandant la libération des lycéennes nigérianes | Protecteur du Citoyen
25 juin 2014

Des ombudsmans joignent leur voix au concert des nations demandant la libération des lycéennes nigérianes

C'est avec force et tristesse que trois associations internationales d'ombudsmans et le Conseil International Permanent sur la Prévention des Conflits et des Guerres et la Médiation (CIPM) unissent leurs voix pour déplorer l'enlèvement et la détention de plus de 200 lycéennes nigérianes depuis plus de deux mois.
Dans leur déclaration commune, le CIPM, l'Association des Ombudsmans et Médiateurs Africains (AOMA), l'Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF), et l'Association des Ombudsmans de la Méditerranée (AOM) expriment leur haute préoccupation quant au sort des jeunes filles et appellent à un règlement pacifique du conflit.