Un transfert précipité vers un nouveau lieu d’hébergement cause un grand stress à un jeune autiste | Protecteur du Citoyen
18 septembre 2017

Un transfert précipité vers un nouveau lieu d’hébergement cause un grand stress à un jeune autiste

Corps

Jeune enfant à une fenêtre

La plainte

Un père considère que le déménagement hâtif de son fils autiste dans une nouvelle ressource a été une grande source de stress pour l’enfant et qu’elle a engendré de nouvelles difficultés comportementales. Il porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • Un jeune autiste réside dans une ressource intermédiaire depuis près de deux ans.
  • Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) décide de transférer l’enfant dans une autre ressource, car le lieu ne convient plus à ses besoins.
  • Le père de l’enfant considère que le transfert s’est fait de façon précipitée.
  • Les éducateurs spécialisés qui suivaient l’enfant depuis un certain temps étaient absents lors de son déménagement alors que leur présence aurait été bénéfique pour lui.
  • Le déménagement hâtif de l’enfant dans la nouvelle ressource lui a créé un grand stress et a nui à son intégration. Il a d’ailleurs dû être relocalisé une deuxième fois peu de temps après.
  • Le Protecteur du citoyen est d’avis que le transfert de l’enfant vers une autre ressource n’était pas urgent et qu’il aurait dû être mieux planifié.

Le résultat

Le Protecteur du citoyen a recommandé au CIUSSS visé par la plainte de réviser sa procédure de transition des personnes dans le cas de transferts vers une autre ressource d’hébergement. Le CIUSSS a mis en œuvre la recommandation et a produit une mise à jour de la procédure, à la satisfaction du Protecteur du citoyen.


Le Protecteur du citoyen est une institution indépendante et impartiale qui s'assure du respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Si vous avez une plainte à formuler à l'égard d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec ou à l'égard d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas), appelez-nous au 1 800 463-5070 ou remplissez notre formulaire de plainte en ligne.