Hébergement pour aînés : agir pour soulager la détresse d’une personne vulnérable | Protecteur du Citoyen
2 mars 2020

Hébergement pour aînés : agir pour soulager la détresse d’une personne vulnérable

Corps

Dame âgée et triste regardant la pluie tomber par la fenêtre

La plainte

Une citoyenne est en attente d’une place dans une ressource d’hébergement depuis des mois. Elle juge que l’endroit où elle a été placée de façon temporaire ne convient pas à ses besoins. La dame, peinée et anxieuse, porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • Une citoyenne vit avec des problèmes de santé physique et mentale. En attendant d’avoir une place dans la ressource d’hébergement qu’elle a choisie, elle est placée dans une ressource temporaire.
  • Après quelques mois, la dame se sent déprimée et tourmentée. Selon elle, la ressource temporaire n’est pas adaptée à ses besoins. Elle est notamment située loin de sa famille, de son médecin et de sa psychologue. Elle souhaite obtenir, aussi vite que possible, une place dans la ressource d’hébergement qu’elle a ciblée.
  • L’enquête du Protecteur du citoyen a révélé que les personnes impliquées auprès de la dame avaient à cœur son bien-être. Sa travailleuse sociale essayait de l’aider et de la soutenir, tout comme le personnel de la ressource temporaire.
  • Le Protecteur du citoyen a parlé avec une personne responsable de l’accès à l’hébergement pour cette région. Elle était au courant de la détresse psychologique de la citoyenne. Cette dernière s’était d’ailleurs vu attribuer une cote parmi les plus urgentes sur la liste d’attente de la ressource convoitée. Cependant, une place convenant à son profil devait d’abord s’y libérer pour qu’on puisse la lui accorder.

Le résultat

Après l’intervention du Protecteur du citoyen, les démarches pour aider la dame se sont multipliées. Sa situation a été réévaluée. Des personnes responsables de l’accès à l’hébergement lui ont finalement trouvé une chambre à la ressource qu’elle avait choisie. En principe, cette chambre était réservée à une autre clientèle. Toutefois, vu l’état psychologique de plus en plus inquiétant de la citoyenne, on a choisi de faire une exception.

Dès qu’une chambre adaptée à son profil s’est libérée, la dame a pu s’y installer pour de bon.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.