Respecter le droit des familles aux visites supervisées | Protecteur du Citoyen
26 octobre 2020

Respecter le droit des familles aux visites supervisées

Corps

Mère serrant son fils dans ses bras

La plainte

Une mère a le droit de voir ses enfants lors de rencontres supervisées, mais celles-ci sont souvent reportées ou annulées. Elle porte plainte au Protecteur du citoyen.

Le contexte

  • Une mère n’ayant pas la garde de ses enfants obtient le droit de les voir toutes les deux semaines. Ses visites doivent toutefois être supervisées par le personnel du centre jeunesse responsable de son dossier.
  • Or, ses rendez-vous sont souvent reportés ou annulés par le centre jeunesse. Il arrive même à la mère de se rendre sur place et d’y apprendre qu’un de ses enfants est absent.

Ce que l’enquête a révélé

  • Le Protecteur du citoyen avait été informé à d’autres occasions des manquements de ce centre jeunesse concernant les visites supervisées. Ce dernier s’était engagé à réduire le nombre de rencontres annulées entre les parents et leurs enfants.
  • Un an plus tard, le Protecteur du citoyen a dû intervenir de nouveau.

Le résultat 

Le Protecteur du citoyen a recommandé au centre jeunesse de s’assurer que les visites supervisées soient respectées. Il lui a demandé de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de nouvelles annulations. Depuis, le Protecteur du citoyen a constaté une réelle amélioration à cet égard. Il continue de suivre la situation de près.

Cette situation a été présentée dans notre Rapport annuel d’activités 2019-2020.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.