Objectif emploi : informer correctement les participants | Protecteur du Citoyen
15 juin 2020

Objectif emploi : informer correctement les participants

Corps

Femme au téléphone se tenant la tête

La plainte

Une citoyenne participe à Objectif emploi. Elle reçoit une somme d’argent chaque mois. Quand elle apprend que ses prestations seront coupées, elle est confuse et inquiète. Elle porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • Une citoyenne inscrite à Objectif emploi reçoit des prestations chaque mois. Cependant, sa participation au programme achève.
  • Son centre local d’emploi l’avise qu’elle ne recevra plus ses prestations. Il lui demande de fournir ses talons de paie pour les emplois qu’elle a occupés jusqu’à maintenant.
  • La dame n’est pas en mesure de le faire. Elle pense que c’est pour cette raison que ses prestations seront coupées. Toujours sans emploi ni revenu, la dame s’inquiète. Elle a besoin de cet argent.
  • L’enquête du Protecteur du citoyen a révélé un problème de communication. En temps normal, Emploi-Québec rencontre les personnes dont la participation au programme achève. On leur explique qu’elles ne recevront plus les prestations d’Objectif emploi, mais qu’elles peuvent demander l’aide financière de dernier recours.
  • En raison de la pandémie de COVID-19, la dame n’a pas été rencontrée. Elle a simplement reçu un formulaire de demande d’aide financière de dernier recours par la poste. Elle l’a ignoré, croyant que c’est ce qu’elle recevait déjà.
  • On lui demandait ses talons de paie, car c’est la procédure quand la participation d’une personne au programme achève. Toutefois, ils n’ont rien à voir avec la demande d’aide sociale.

Le résultat

Le Protecteur du citoyen a permis à la dame de bien comprendre la situation. Il lui a expliqué ce qu’elle devait faire pour obtenir une aide financière de dernier recours. La dame a ainsi transmis une demande en bonne et due forme au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.