Hôpital : respecter la personne décédée et ses proches | Protecteur du Citoyen
30 septembre 2019

Hôpital : respecter la personne décédée et ses proches

Corps

Femme pleurant près d'un homme décédé

La plainte

À l’hôpital, une famille est ébranlée par l’attitude du personnel à la suite du décès d’un proche. Elle décide de porter plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • À l’hôpital, les membres d’une famille apprennent le décès de leur père.
  • Tout de suite après, le personnel insiste pour qu’ils communiquent très vite avec l’entreprise funéraire. Il souhaite que le corps soit déplacé dans les plus brefs délais.
  • Alors que la famille est toujours présente, le personnel procède aux soins d’usages de façon brusque et incomplète. Les cathéters sont arrachés rapidement et le corps du défunt tombe presque du lit.
  • L’enquête a révélé que les proches d’une personne décédée à l’hôpital peuvent rester un moment auprès d’elle. Ainsi, les membres de la famille étaient en droit de passer jusqu’à 4 heures avec le défunt. Le personnel ne leur a pas permis de le faire.
  • De plus, le personnel ne les a pas invités à attendre à l’extérieur de la chambre pendant les soins d’usage. Cela aurait dû être fait afin de leur éviter des moments difficiles.
  • Enfin, durant son enquête, le Protecteur du citoyen a remarqué que des soins d’hygiène importants avaient été omis.

Le résultat

Le  Protecteur du citoyen a recommandé à l’établissement d’informer le personnel concerné de ses différents manquements. L’établissement a accepté et implanté les recommandations.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.