Les personnes en séjour à l’hôpital doivent être à l’abri de toute agression

  • 23 novembre 2020
Image
Image
Main anonyme ouvrant une porte
Corps

La plainte

À l’hôpital, une personne dit avoir été agressée par un autre usager. Jugeant qu’elle aurait dû être mieux protégée, elle porte plainte au Protecteur du citoyen.

Le contexte

  • Alors qu’elle se trouve dans sa chambre d’hôpital, une personne reçoit la visite d’un autre usager. Elle affirme qu’il a posé sur elle des gestes inappropriés.

Ce que notre enquête a révélé

  • Le Protecteur du citoyen a découvert que cet usager avait des problèmes de santé mentale. Il était connu pour son état instable et dangereux. Pourtant, il avait bel et bien réussi à entrer dans la chambre de la personne plaignante.
  • L’enquête a aussi révélé qu’un intervenant avait formulé une demande pour que cet usager soit davantage surveillé. Sa requête avait toutefois été refusée en raison d’un manque de personnel.
  • Enfin, le Protecteur du citoyen a constaté que les employés de cet hôpital avaient tendance à banaliser les risques d’agression.

Le résultat

Le Protecteur du citoyen s’est adressé au centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la région. Cet établissement étant responsable des soins et services offerts par l’hôpital visé, il lui a recommandé :

  • D’élaborer et de diffuser auprès du personnel une procédure en cas d’agression;
  • D’informer les usagers et usagères des démarches et des recours possibles en pareille situation;
  • De ne jamais banaliser ce type d’incident et de réagir vite pour assurer la sécurité de tous et toutes.

Les autorités responsables ont accepté et implanté ces recommandations.

Ce cas est tiré de notre Rapport annuel d’activités 2019-2020.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.