Des parents et enfants victimes des problèmes administratifs d’un centre jeunesse | Protecteur du Citoyen
1 octobre 2018

Des parents et enfants victimes des problèmes administratifs d’un centre jeunesse

Corps

Enfant triste à une fenêtre

La plainte

Un père a de la difficulté à voir son enfant pour ses contacts supervisés, car un centre jeunesse annule ou déplace souvent les rencontres prévues. Il porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • L’homme n’a pas la garde de son enfant. Il a droit à un contact supervisé toutes les semaines.
  • Durant plusieurs mois, il a de la difficulté à voir son enfant aux moments prévus.
  • L’enquête a révélé que le centre jeunesse a connu des problèmes (manque et roulement de personnel, logistique difficile, etc.) pendant la même période.
  • L’homme ayant porté plainte n’est pas le seul à avoir vécu cette situation.
  • Le Protecteur du citoyen a appris que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) duquel relève le Centre jeunesse avait, depuis, modifié ses façons de faire.
  • Il a mis en place un plan d’action qui a permis d’améliorer la situation.
  • Le Protecteur du citoyen demeure toutefois préoccupé.
  • Il estime que les parents et les enfants n’ont pas à subir les conséquences des problèmes administratifs du centre jeunesse.

Le résultat

Le Protecteur du citoyen a donc recommandé au CIUSSS de faire un suivi détaillé de la mise en œuvre de son plan d’action. Il suit de près l’évolution de la situation.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec ? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas) ? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.