Retraite Québec : s’assurer qu’il n’y a pas eu d’erreur avant de suspendre une aide financière | Protecteur du Citoyen
27 janvier 2020

Retraite Québec : s’assurer qu’il n’y a pas eu d’erreur avant de suspendre une aide financière

Corps

Femme lisant une lettre d'un air perplexe

La plainte

Une mère apprend que Retraite Québec a suspendu son aide financière de soutien aux enfants. Elle porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • Une mère reçoit une lettre concernant son aide financière de soutien aux enfants, aujourd’hui appelée « Allocation famille ». On y indique qu’en raison d’une mesure de contrôle, Retraite Québec a suspendu ses versements.
  • La dame a besoin de cet argent pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle communique donc avec Retraite Québec afin de régler la situation dans les plus brefs délais.
  • Elle apprend alors qu’elle aurait dû recevoir, des semaines plus tôt, une autre lettre de Retraite Québec. Ce premier avis la prévenait de la mesure de contrôle et des informations à fournir pour y mettre fin. Toutefois, cette lettre a été envoyée à la mauvaise adresse. Si elle l’avait reçue, la dame aurait pu faire les démarches plus vite et son allocation n’aurait pas été suspendue.
  • Malgré ses échanges avec Retraite Québec, rien ne bouge. Tant que le contrôle ne sera pas terminé, la mère ne pourra pas recevoir son allocation.
  • Elle porte plainte au Protecteur du citoyen qui, aussitôt, communique avec Retraite Québec pour tenter de trouver une solution.

Le résultat

Après discussion avec le Protecteur du citoyen, Retraite Québec a vite décidé de faire une exception. L’organisme a recommencé à verser l’aide financière à la mère, et ce, même si le contrôle n’était pas encore terminé.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas)? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.