CLSC : une subvention du programme Soutien à la famille moins élevée que prévu | Protecteur du Citoyen
16 avril 2018

CLSC : une subvention du programme Soutien à la famille moins élevée que prévu

Corps

Enfants jouant au soccer

La plainte

Une dame apprend que la subvention du programme Soutien à la famille qu’elle recevra du CLSC est moins élevée que ce qui avait été entendu avec la travailleuse sociale. Elle porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • La dame a un fils qui présente une déficience intellectuelle accompagnée d’autres problèmes de santé.
  • Depuis plusieurs années, elle bénéficie du programme Soutien à la famille offert par le CLSC.
  • Lors de la réévaluation annuelle des besoins de la famille, la travailleuse sociale informe la dame que la subvention sera plus élevée cette année-là en raison de l’âge de son fils.
  • La travailleuse sociale l’informe également que les frais de camps d’été seront payés par le CLSC.
  • Se fiant à l’information qu’elle a reçue, la dame engage des frais pour une semaine de camp de jour spécialisé supplémentaire à l’été.
  • Plus tard, la dame apprend, d’une part, que les frais de camps d’été sont couverts par le montant de la subvention et qu’elle ne recevra pas d’autre montant et, d’autre part, que la subvention ne sera pas plus élevée que les années passées vu les ressources disponibles au CLSC.
  • L’enquête du Protecteur du citoyen a révélé que la façon de gérer le programme a récemment changé, que les directives n’avaient pas été bien communiquées au personnel clinique et que la documentation n’avait pas été modifiée en conséquence.
  • La dame n’a donc pas reçu toute l’information à jour au moment de l’évaluation.

Le résultat

Le Protecteur du citoyen a recommandé à l’établissement de rembourser une partie des frais que la dame a dû payer pour l’inscription d’une semaine supplémentaire au camp de jour spécialisé, car elle n’avait pas reçu la bonne information, ce qui a été fait. L’établissement a par ailleurs pris les moyens pour améliorer la diffusion de l’information au sujet du programme Soutien à la famille afin qu’une telle situation ne se reproduise pas.


Le Protecteur du citoyen veille au respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Vous n’êtes pas satisfait des services d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec ? Ou encore d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas) ? Portez plainte au Protecteur du citoyen : appelez-nous au 1 800 463-5070 ou utilisez notre formulaire de plainte en ligne.