Centre local d’emploi : accompagner le citoyen jusqu’au bout | Protecteur du Citoyen
22 juin 2015

Centre local d’emploi : accompagner le citoyen jusqu’au bout

Corps

handicapLa plainte

Un citoyen atteint d’un handicap physique, prestataire de l’aide financière de dernier recours, se plaint de la qualité du service d’un Centre local d’emploi (CLE) dans le cadre de ses démarches pour intégrer le marché du travail.

L’enquête

  • Le citoyen entretient des relations houleuses avec le CLE.
  • Après plusieurs mois de collaboration infructueuse, le CLE le met en contact avec un partenaire spécialisé d’Emploi-Québec.
  • Le partenaire conclut que le citoyen n’a pas de perspective d’intégration au travail, notamment en raison de son handicap physique qui ne cesse de s’aggraver et de son comportement, exacerbé par plusieurs années d’exclusion sociale.
  • Malgré son handicap, le citoyen ne reçoit que la prestation de base de l’aide financière de dernier recours.

Les conclusions du Protecteur du citoyen

Le citoyen n’est pas prestataire de l’aide sociale par choix : il aimerait intégrer le marché du travail, mais n’y parvient pas.

Le Protecteur du citoyen a donc recommandé au CLE d’accorder le barème de « contrainte sévère à l’emploi » au citoyen, ce qui aurait pour effet d’augmenter sa prestation afin de mieux répondre à ses besoins de base compte tenu de sa condition. Le CLE a accepté cette recommandation en admettant qu’il est de sa responsabilité de faire le pont entre le volet emploi et le volet aide financière dans un cas comme celui-ci.