Projet de Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration au Québec | Protecteur du Citoyen
26 juin 2020

Projet de Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration au Québec

Corps

Dans une lettre adressée à la ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Mme Nadine Girault, la protectrice du citoyen, Mme Marie Rinfret, commente le projet de Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration au Québec. Celui-ci vient modifier les conditions que les candidats et candidates doivent remplir pour pouvoir présenter une demande de sélection permanente dans le cadre du Programme de l’expérience québécoise (PEQ).

Même si elle juge que les changements proposés au niveau de la connaissance de la langue française sont raisonnables, la protectrice du citoyen estime que l’ajout d’une expérience minimale de travail pour les diplômés n’est pas justifié.

En ce qui a trait aux travailleurs étrangers temporaires, Mme Rinfret se dit préoccupée par le fait que la durée minimale de l’expérience de travail à temps plein requise pour présenter une demande passerait de 12 à 36 mois. Selon elle, une main-d’œuvre qualifiée pourrait, en raison de cette nouvelle exigence, voir son intérêt pour le Québec diminuer. De plus, si le projet de règlement est ainsi adopté, les travailleurs étrangers temporaires occupant un emploi peu spécialisé ne pourront plus présenter de demande. Pourtant, cela fait moins de deux ans que le Ministère leur a permis de le faire. Mme Rinfret se questionne sur ce changement de cap.

Considérant ce qui précède, la protectrice du citoyen formule quatre recommandations au Ministère.