Intervention auprès de la résidence privée pour aînés Bellerive et du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal | Protecteur du Citoyen
7 mai 2018

Intervention auprès de la résidence privée pour aînés Bellerive et du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Corps

Le Protecteur du citoyen a reçu un signalement concernant des lacunes dans les soins et services offerts par la résidence privée pour aînés Bellerive, laquelle est sous entente avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. 

Constats

L’enquête révèle des lacunes majeures quant à la qualité des services et de l’environnement de vie offerts par la résidence. La désorganisation clinique et administrative, le manque de continuité des soins et services ainsi que les lacunes persistantes dans les soins infirmiers s’avèrent particulièrement inquiétants.

Le Protecteur du citoyen a formulé des recommandations au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS de l’Est) et au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de Montréal (CIUSSS du Centre-Sud), responsables du suivi des activités de la résidence privée pour aînés Bellerive. Entre autres, il a recommandé à ces établissements, à défaut d’une amélioration satisfaisante de la situation sur place, de résilier leur entente avec la résidence et de refuser le renouvellement de son certificat de conformité. Les CIUSSS ont accepté de mettre en œuvre les recommandations.