Rapport d’intervention au Centre d’hébergement Camille-Lefebvre à l’Hôpital de Lachine du Centre universitaire de santé McGill | Protecteur du Citoyen
3 avril 2017

Rapport d’intervention au Centre d’hébergement Camille-Lefebvre à l’Hôpital de Lachine du Centre universitaire de santé McGill

Corps

Le Protecteur du citoyen a reçu un signalement concernant le programme de soins de longue durée pour les résidents ventilo-assistés au Centre d’hébergement Camille-Lefebvre (CHCL) à l’Hôpital de Lachine du Centre universitaire de santé McGill. Selon le signalement, le transfert des résidents ventilo-assistés de l’Institut thoracique de Montréal vers le CHCL, en janvier 2015, a fait en sorte que ceux-ci se sont trouvés dans environnement qui ne répondait pas à leurs besoins.

Constats

L’enquête du Protecteur du citoyen a porté sur plusieurs aspects, notamment les soins offerts aux résidents, le milieu de vie, le personnel ainsi que les services offerts aux résidents et aux proches. Elle a démontré que la surveillance et les interventions du personnel étaient adéquates et que, tant les gestionnaires que les employés, avaient le souci d’offrir des soins et services de qualité.

L’enquête a toutefois mis en lumière certaines lacunes, notamment l’aménagement inadéquat des chambres des résidents qui sont exigües, peu aérés et très encombrées, la salle familiale qui est utilisée à d’autres fins, ainsi que l’ingérence de certains proches dans les soins, ce qui peut porter préjudice aux résidents. Ainsi, le Protecteur du citoyen adresse cinq recommandations au Centre universitaire de santé McGill qui s’est engagé à les mettre en œuvre.

Rapport d’intervention au Centre d’hébergement Camille-Lefebvre à l’Hôpital de Lachine du Centre universitaire de santé McGill (PDF, 418 Ko)