7 mars 2016

Le transfert des résidents à un centre de soins palliatifs doit se faire de façon respectueuse

Corps

La plainte

Vieil homme.Un citoyen déplore la manière dont le personnel d’une résidence pour personnes âgées a disposé des biens de son frère la veille de son transfert vers un centre de soins palliatifs. Il est d’avis que cela s’est fait de façon irrespectueuse et que cela a causé du stress inutile à son frère et à sa famille lors d’un moment déjà difficile à vivre. Il porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • Le frère du citoyen demeurait dans une ressource intermédiaire, soit une résidence affiliée à un établissement public pouvant offrir des soins de santé aux résidents.
  • Le personnel de la résidence a reçu l’ordre de « préparer les effets personnels » du résident en prévision de son transfert vers un centre de soins palliatifs, le lendemain matin.
  • Le personnel a mal interprété la demande et a procédé à l’assemblage de ses biens à la manière d’un déménagement complet (empaquetage de tous les biens, décrochage des cadres sur le mur, etc.).
  • À noter que le résident n’avait pas été avisé de son transfert d’établissement.
  • Le personnel a reconnu les conséquences désagréables que l’assemblage des biens a pu causer, tant au résident qu’à sa famille.
  • À la suite de cet événement, l’établissement a adopté une nouvelle procédure qui prévoit les directives à suivre lors du transfert d’un usager.
  • En plus de donner une description précise des effets personnels à préparer en prévision du transfert (essentiellement, des vêtements de rechange ainsi que des produits hygiéniques), il y est indiqué que ce sont les familles et les proches qui se chargeront du déménagement complet après le départ du résident.
  • Tous les membres du personnel ont été informés de cette nouvelle procédure.

Le résultat

La plainte du citoyen aura permis à l’établissement d’encadrer ses façons de faire et de sensibiliser le personnel à la situation. Ces améliorations, déjà en place au moment de l’enquête, répondent aux attentes du Protecteur du citoyen.