8 janvier 2018

Plusieurs heures d’attente à l’urgence sans réévaluation

Corps

salle d'attente à l'urgence

La plainte

Un homme âgé, arrivé à l’urgence en ambulance en raison de difficultés à se déplacer, attend plusieurs heures avant de voir un médecin. Il porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • L’homme demande un transport par ambulance, car il est incapable de se déplacer par lui-même.
  • Arrivé à l’urgence, les ambulanciers le laissent aux soins de l’infirmière au triage qui procède à l’évaluation de son état.
  • Quelques heures plus tard, toujours en attente d’une prise en charge par un médecin, l’homme mentionne à une infirmière que sa douleur s’est amplifiée.
  • L’infirmière lui donne alors un médicament.
  • Ce n’est que deux heures après la prise de ce médicament que le citoyen est examiné par un médecin.
  • L’enquête du Protecteur du citoyen a révélé qu’une cote de priorité 4 (moins urgent) a été attribuée à l’homme à son arrivée à l’urgence.
  • Selon cette cote de priorité, le délai raisonnable pour recevoir des soins médicaux est de 60 minutes. Dans l’impossibilité de voir le médecin dans ce délai, l’homme aurait dû être réévalué, ce qui n’a pas été fait.
  • Le Protecteur du citoyen considère qu’il est important pour la sécurité des personnes qu’elles soient réévaluées dans les délais prescrits, et ce, quel que soit le contexte d’achalandage à l’urgence.

Le résultat

À la suite de son intervention, le Protecteur du citoyen a formulé une recommandation au centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) duquel relève l’hôpital visé par la plainte. Le CISSS s’est engagé à s’assurer que le personnel infirmier au triage respecte les délais prescrits pour les réévaluations à l’urgence afin qu’une telle situation ne se reproduise pas.


Le Protecteur du citoyen est une institution indépendante et impartiale qui s'assure du respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Si vous avez une plainte à formuler à l'égard d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec ou à l'égard d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas), appelez-nous au 1 800 463-5070 ou remplissez notre formulaire de plainte en ligne.