20 novembre 2017

Jeunes en difficulté : les parents vivant avec des troubles de santé mentale doivent aussi obtenir du soutien

Corps

Femme triste à la fenêtre

La plainte

Une mère ayant des problèmes de santé mentale perd la garde de ses enfants. Elle considère qu’elle n’a pas reçu les services qui auraient pu lui permettre d’offrir un encadrement familial stable à ses enfants. Elle porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • La dame entreprend des démarches pour obtenir de l’aide par l’intermédiaire du guichet d’accès en santé mentale d’un CLSC.
  • Elle se trouve sur une liste d’attente pendant deux ans, car elle est considérée comme fonctionnelle selon les normes du CLSC.
  • À l’opposé de ce constat, le Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) estime que les problèmes de santé mentale de la dame font en sorte qu’elle ne peut conserver la garde de ses enfants.
  • L’enquête du Protecteur du citoyen a révélé que le DPJ n’a jamais avisé le CLSC de l’urgence sociale que vivait la mère, ce qui aurait pu permettre une priorisation de son dossier.
  • L’enquête a aussi révélé que l’intervenante du DPJ manquait de formation pour intervenir auprès de la mère.
  • Le Protecteur du citoyen considère que le personnel du DPJ devrait être mieux outillé pour intervenir auprès de parents ayant des problèmes de santé mentale.
  • De plus, les parents d’enfants mineurs auprès desquels le DPJ intervient devraient pouvoir obtenir plus rapidement des services en santé mentale.

Le résultat

À la suite de son intervention, le Protecteur du citoyen a formulé des recommandations au centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) duquel relèvent le DPJ et le CLSC afin qu’une telle situation ne se reproduise plus. Le CIUSSS a accepté les recommandations et le Protecteur du citoyen suit attentivement leur implantation.


Le Protecteur du citoyen est une institution indépendante et impartiale qui s'assure du respect de vos droits dans vos relations avec les services publics québécois. Si vous avez une plainte à formuler à l'égard d'un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec ou à l'égard d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (2e recours dans ce cas), appelez-nous au 1 800 463-5070 ou remplissez notre formulaire de plainte en ligne.