17 juillet 2017

Hôpital : les personnes évaluées à risque élevé de chutes doivent être adéquatement surveillées

Corps

La plainte

Dame seule dans un lit d'hôpital

Une dame a chuté à trois reprises lors d’un séjour à l’hôpital. Son mari considère qu’on ne la surveillait pas adéquatement alors qu’elle présentait un risque élevé de chutes. Il porte plainte au Protecteur du citoyen.

L’enquête

  • La dame hospitalisée était évaluée à risque élevé de chutes et nécessitait une surveillance vigilante.
  • Son mari prétend qu’elle a fait trois chutes lors de son séjour, dont une a causé une fracture à la hanche.
  • La première chute n’est pas indiquée à son dossier.
  • Pour le Protecteur du citoyen, cet écart entre ce que l’homme mentionne et le contenu du dossier de la dame soulève une préoccupation quant à la rigueur des déclarations d’incidents et d’accidents.
  • De plus, les informations recueillies en cours d’enquête laissent croire que la dame n’était pas accompagnée lors de ses déplacements, comme le prévoit le Programme de prévention des chutes de l’établissement où elle séjournait.

Le résultat

Le Protecteur du citoyen a recommandé au Centre intégré de santé et de services sociaux, duquel relève l’hôpital où a séjourné la dame, de rappeler au personnel qu’il doit déclarer tout incident ou accident qui survient. De plus, le personnel s’est vu rappeler son devoir de respecter le Programme de prévention des chutes de l’établissement et de surveiller adéquatement les personnes évaluées à risque élevé de chutes.