24 février 2015

Pour un contrôle accru des réseaux d’aqueduc privés au Québec

Corps

Dans un rapport d’enquête rendu public le 24 février 2015, le Protecteur du citoyen réclame du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques un contrôle accru des réseaux d’aqueduc privés ainsi qu’une meilleure prise en charge lorsque des situations de non-conformité de l’eau perdurent.

Au Québec, environ 60 000 personnes sont desservies par des réseaux d’aqueduc privés. Selon Raymonde Saint-Germain, protectrice du citoyen, « le Ministère doit s’assurer que la Loi sur la qualité de l’environnement est respectée et que les citoyens desservis par un réseau d’aqueduc privé ont accès, à un tarif raisonnable, à une eau propre à la consommation ».