12 juillet 2017

Rapport d’intervention à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Corps

Le Protecteur du citoyen a reçu un signalement concernant l’environnement inadéquat dans lequel sont dispensés les services de dialyse aux patientes et aux patients de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Le signalement concerne, entre autres, la température des lieux, la salubrité et la prévention des infections.

L’enquête du Protecteur du citoyen a permis de constater que les personnes qui reçoivent des soins de dialyse à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont se trouvent dans un environnement inadéquat.

  • Les services de dialyse sont offerts, depuis de nombreuses années, dans des roulottes adjacentes à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Ces infrastructures sont en mauvais état (toit qui coule, traces de moisissures, etc.) et les espaces insuffisants pour répondre à la demande croissante en soins de dialyse.
  • La température des lieux est inadéquate pour un milieu de soins : trop froide en hiver et trop chaude en été.
  • Le nettoyage des paravents utilisés au service de dialyse n’est pas effectué selon les normes en vigueur.

La construction de nouvelles infrastructures pour les services de dialyse à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont doit débuter en 2017. Les services de dialyse devraient pouvoir être offerts dans les nouveaux locaux à compter de janvier 2019.

Le Protecteur du citoyen considère inacceptable que les patientes et les patients poursuivent, d’ici là, leurs traitements de dialyse dans un environnement inapproprié et non sécuritaire. C’est pourquoi il formule trois recommandations à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, qui s’est engagé à les mettre en œuvre. Le Protecteur du citoyen est satisfait des mesures qu'a élaborées l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont pour répondre à ses recommandations.