17 octobre 2017

Rapport d’intervention au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Corps

Le Protecteur du citoyen a reçu un signalement concernant le transfert précipité d’une personne vers une nouvelle ressource d’hébergement alors que la situation ne semblait pas le justifier. Cette personne présentant une déficience intellectuelle aurait été très affectée par ces changements survenus sans qu’elle y soit convenablement préparée.

L’enquête du Protecteur du citoyen a permis de révéler des lacunes concernant :

  • La recherche et le choix du nouveau milieu résidentiel;
  • L’accompagnement de l’usager et la planification de sa transition.

Bien qu’ayant été informé rapidement de la fermeture prochaine de la ressource où il résidait, l’usager n’a appris qu’à quelques heures d’avis le moment de son déménagement et le lieu de sa nouvelle résidence. Il a été avisé du même coup qu’il ne retournerait pas au plateau de travail qu’il fréquentait à temps plein depuis cinq ans.

L’enquête a révélé que ces lacunes auraient pu être évitées si la procédure de jumelage et la révision du plan d’intervention avaient été appliquées conformément à ce qui est attendu.

Le Protecteur du citoyen a donc conclu que ce signalement était fondé et a formulé des recommandations au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal afin d’éviter la récurrence de pareille situation. Ce dernier s’est engagé à mettre en œuvre les recommandations du Protecteur du citoyen.