31 janvier 2017

Rapport d'intervention au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie

Corps

Lit d'hôpitalLe Protecteur du citoyen a effectué une intervention à la suite d'un signalement faisant état de lacunes dans les soins et services offerts par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie.

L'intervention a nécessité des activités d’enquête dans un grand nombre d'installations de la région, soit des milieux d'hébergement et de soins de longue durée ainsi que des installations offrant des soins de courte durée (hôpitaux et CLSC).

Lors de ses visites, le Protecteur du citoyen a été à même de constater le dévouement du personnel soignant. Il a toutefois relevé certaines lacunes :

Principales lacunes observées dans un ou certains milieux d'hébergement et de soins de longue durée 

  • Offre de soins infirmiers adéquate, mais fragile (marge de manœuvre quasi inexistante en cas de surcharge de travail).
  • Certains longs délais de réponse aux demandes d’aide (cloches d’appel).
  • Manque de formation du personnel et d'organisation des services pour intervenir auprès des personnes atteintes de déficits cognitifs et de troubles du comportement.
  • Manque de souplesse des milieux de vie (moment du réveil ne respectant pas le rythme des résidents, manque de temps pouvant être accordé au soutien émotionnel et relationnel ainsi qu'à la pratique de la marche).

Principales lacunes observées dans une ou certaines installations (hôpitaux ou CLSC) offrant des soins de courte durée

  • Long  délai pour procéder à l'évaluation initiale au triage et absence de surveillance de la salle d'attente.
  • Long délai pour la réévaluation de la gravité de l'état des patients à l'urgence.
  • Durée moyenne de séjour à l'urgence trop élevée.
  • Long délai entre la demande d'hospitalisation et le départ du patient pour l'unité de soins.
  • Formation continue insuffisamment accessible pour le personnel infirmier.
  • Lacunes dans les connaissances du personnel infirmier en matière de soins palliatifs.

Pour remédier aux problèmes qu'il a constatés, le Protecteur du citoyen a fait 19 recommandations au CISSS de la Gaspésie qui s'est engagé à les mettre en place.