5 octobre 2017

Rapport d’intervention au Centre d’hébergement et de soins de longue durée de Mont-Tremblant

Corps

Le Protecteur du citoyen a reçu, au printemps dernier, un signalement concernant le refus de donner une deuxième douche hebdomadaire à une personne résidant dans un Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

L’enquête du Protecteur du citoyen démontre que l’établissement n’a pas évalué le besoin de la personne selon une approche globale, soit en tenant compte tant des critères cliniques au plan physique que des critères psychosociaux.

L’évaluation de la personne a été faite uniquement par rapport à des critères physiques (pas de risque de plaie, pas de transpiration abondante, etc.). Les besoins sur le plan psychosocial de la personne hébergée n’ont pas été considérés dans la décision d’offrir, ou non, des soins d’hygiène corporelle supplémentaires. C’est pourquoi le Protecteur du citoyen formule des recommandations au Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides duquel relève le CHSLD de Mont-Tremblant. Il formule également une recommandation au ministère de la Santé et des Services sociaux.