19 septembre 2017

Rapport d'ntervention au Centre d’hébergement et de soins de longue durée Herron

Corps

Le Protecteur du citoyen a reçu un signalement faisant état de diverses lacunes au Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Herron, un établissement privé non conventionné.

Un CHSLD privé non conventionné ne reçoit pas de subvention de l’État. Il doit cependant détenir un permis du ministère de la Santé et des Services sociaux et se conformer aux normes et orientations ministérielles ainsi qu’à la Loi sur les services de santé et les services sociaux.

Constats

L’enquête du Protecteur du citoyen n’a pas mis au jour de lacunes majeures dans la qualité des soins offerts. Toutefois, dans le contexte où la direction du CHSLD désire combler plusieurs lits inoccupés, le Protecteur du citoyen la met en garde puisqu’une augmentation du nombre de résidentes et résidents pourrait fragiliser l’offre de services. Le Protecteur du citoyen a aussi pu constater que certaines lacunes dénoncées dans le signalement étaient présentes :

  • Communication déficiente avec des membres des familles de certains résidents et résidentes, laquelle portait notamment sur les aspects financiers de l’hébergement;
  • Procédure d’examen des plaintes non conforme aux prescriptions de la Loi;
  • Mauvaise compréhension du rôle du comité des usagers.

Le CHSLD s’est engagé à mettre en œuvre les recommandations du Protecteur du citoyen.