Préposée ou préposé à l'accueil | Protecteur du Citoyen

Préposée ou préposé à l'accueil

Corps

Un emploi occasionnel (2 ans) de préposée ou préposé à l'accueil est actuellement offert à la Direction de l'Accueil et de la Recevabilité du Protecteur du citoyen.

Lieu de travail : 800, place D'Youville, 19e étage, Québec (Québec)  G1R 3P4

La préposée ou le préposé à l'accueil au Protecteur du citoyen

Les défis

Sous l’autorité de la directrice de l’Accueil et de la Recevabilité, la personne titulaire de l'emploi accueille les visiteurs, reçoit les appels téléphoniques, identifie les besoins des citoyennes et des citoyens, répond aux demandes de renseignements ou fournit les indications appropriées et crée les dossiers à acheminer dans les directions concernées. Elle peut également être appelée à faire le traitement du courrier et effectuer toute autre tâche administrative.

Le profil recherché

En vue de contribuer aux objectifs de l’organisation, la personne titulaire de l’emploi doit démontrer des aptitudes significatives au service à la clientèle. Elle doit faire montre d'une empathie naturelle envers le public, d'un esprit vif et d'une bonne capacité à créer un climat de confiance avec les personnes qui font appel aux services du Protecteur du citoyen. Elle doit également contribuer au maintien d’un bon climat de travail au sein de la direction.

Une connaissance générale des ministères et organismes du gouvernement du Québec représente un atout.

Enfin, la personne titulaire de l’emploi doit posséder une bonne connaissance de la langue française et anglaise (conversation).

Les exigences de l'emploi

Détenir un certificat d’études secondaires équivalent à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnu par l’autorité compétente ET posséder un minimum d’une année d’expérience dans le domaine du service à la clientèle.

Prenez note que l’emploi requiert une présence obligatoire durant les heures normales de bureau (horaire fixe).

Préalablement à l’embauche, la personne doit satisfaire aux exigences d’une enquête sur les antécédents judiciaires.

Échelle de traitement

35 101 $ – 44 507 $* (en révision)*

*L’institution étant actuellement en exercice de relativité salariale, des ajustements aux échelles de traitement sont à prévoir et auront une portée rétroactive à l'entrée en fonction de la personne retenue.

Pour soumettre votre candidature

  1. Les candidatures devront être reçues au plus tard le 26 janvier 2020.
  2. Transmettez votre curriculum vitæ ainsi qu’une copie de vos diplômes pertinents (ou de l’évaluation comparative des études effectuées hors du Québec délivrée par le ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, s’il y a lieu) à l’attention de Mme Fabiana Vieira, par courriel à offredeservice@protecteurducitoyen.qc.ca en précisant le numéro d’offre d’emploi PC-20-627.
  3. Aux fins d’évaluation de votre expérience, vous devez inscrire et détailler toutes vos expériences de travail en précisant les mois de début et de fin de chacun des emplois occupés et en indiquant s’il s’agit d’emplois à temps plein (au moins 35 heures/semaine) ou à temps partiel;
  4. S’il s’agit d’expériences de travail au sein de la fonction publique, veuillez indiquer la classe d’emploi concernée.

Remarque : le comité de sélection se réserve le droit de ne pas convoquer en entrevue tous les candidats et candidates qui répondent aux exigences de l’emploi.

L'institution

La mission du Protecteur du citoyen

Veiller au respect des droits des citoyens et citoyennes par les ministères et organismes, les établissements et autres instances du réseau de la santé et des services sociaux et les établissements de détention du Québec, et ainsi participer à l’amélioration de la qualité et de l’intégrité des services publics.

De plus, en vertu de la Loi facilitant la divulgation d’actes répréhensibles à l’égard des organismes publics, le Protecteur du citoyen est l’instance responsable de traiter les divulgations d’actes répréhensibles au sein ou à l’égard d’organismes publics qui lui sont adressées par des membres du personnel, des citoyennes ou citoyens, ou encore par des entreprises. Le Protecteur du citoyen traite également des plaintes de représailles découlant de ces divulgations.


Les employé(e)s du Protecteur du citoyen sont nommé(e)s en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen. Toutefois, un(e) employé(e) actuellement permanent(e) de la fonction publique et qui est nommé(e) au Protecteur du citoyen conserve un droit de retour dans un emploi de la fonction publique selon les modalités précisées aux articles 36 à 37.4 de la Loi sur le Protecteur du citoyen.