Soins de fin de vie (1) : Qu’entend-on par « soins palliatifs »? | Protecteur du Citoyen
23 octobre 2019

Soins de fin de vie (1) : Qu’entend-on par « soins palliatifs »?

Corps

Femme très malade couchée dans un lit d'hôpital

Les soins palliatifs ne visent pas la guérison de la personne, mais plutôt son confort jusqu’au dernier moment. Ils sont donnés à une personne atteinte d’une maladie grave, avancée, incurable et pouvant causer le décès de façon prévisible. On parle ici de femmes et d’hommes de tous âges, et de tout type de maladies.

Le but premier des soins palliatifs est d’assurer à la personne la meilleure qualité de vie possible avant son décès. Il importe alors de diminuer ses symptômes et de soulager ses souffrances.

Ces soins s’ajustent notamment aux symptômes physiques particuliers tels que la douleur, les nausées, la perte d’appétit et la confusion. Ils tiennent également compte des priorités émotives et spirituelles du ou de la malade et de ses proches. 

Dans des situations plus complexes, les souffrances ne peuvent être valablement soulagées. On peut alors avoir recours à des médicaments ou à des substances rendant la personne inconsciente jusqu’à son décès. C’est ce qui s’appelle la sédation palliative continue.

Les soins palliatifs sont organisés par une équipe soignante qui peut mettre à contribution la personne malade et son entourage. Ils peuvent être offerts : 

  • à domicile;
  • dans un établissement de soins de longue durée;
  • dans une maison de soins palliatifs;
  • ou encore à l’hôpital. 

Comment en faire la demande?

La demande de soins palliatifs se fait auprès du médecin traitant. Il revient à ce dernier de déterminer le moment le plus opportun pour débuter de tels soins.  Il prend sa décision sur la base de ses constats cliniques et de ceux des autres membres de l’équipe soignante.

Des exigences prévues par la Loi

Conformément à la loi qui régit les soins de fin de vie, ceux-ci doivent tenir compte des principes suivants :

  • En tout temps, le respect de la personne en fin de vie et la reconnaissance de ses droits et libertés doivent être à la base de chacun des gestes posés à son endroit;
  • Elle doit être traitée avec compréhension, compassion, courtoisie et équité. Son autonomie, ses volontés, ses besoins et sa sécurité doivent être respectés;
  • Les membres de l’équipe soignante doivent établir et maintenir avec la personne une communication ouverte et honnête. 

Pour en savoir plus

Vous trouverez plus d’information sur les soins palliatifs sur le site Web du ministère de la Santé et des Services sociaux.  

Pour tout problème avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, faites appel au Protecteur du citoyen. Nos services sont gratuits, confidentiels et sans formalités compliquées.

À lire également : Soins de fin de vie (2) : Qu’est-ce que l’aide médicale à mourir?