Prêt étudiant : qu'advient-il si vous interrompez temporairement vos études? | Protecteur du Citoyen
3 août 2016

Prêt étudiant : qu'advient-il si vous interrompez temporairement vos études?

Corps

Interruption temporaire d'étudesLe régime d’Aide financière aux études prévoit que vous pouvez, à certaines conditions, bénéficier d’un report de remboursement de votre dette.

Le report peut être de 8 à 24 mois, selon le cas, et vous devez vous trouver dans l’une des quatre situations suivantes :

  • une naissance ou l’adoption d’un enfant;
  • une grossesse;
  • une incapacité d’au moins un mois;
  • un mandat à titre de personne permanente élue au sein d’un organisme regroupant des associations étudiantes québécoises. 

Des conditions spécifiques à retenir

  • Pour être admissible au report de remboursement, vous devez avoir été aux études pendant au moins un mois, à temps plein ou à temps partiel, au cours des six mois qui précèdent les faits à l’origine de votre demande. 
  • Si vous êtes effectivement admissible à un tel report, cela signifie que le gouvernement paiera à votre établissement financier l’intérêt sur le solde du prêt qui vous a été consenti à titre d’étudiant à temps plein ou partiel
  • Si vous ne reprenez pas vos études au cours du mois qui suit la fin de la période d’interruption, l’Aide financière aux études considérera que vous avez abandonné votre programme et le remboursement de votre prêt étudiant se fera selon les règles applicables. 
  • Si vous interrompez temporairement vos études pour une autre raison que les quatre motifs énoncés, vous devez communiquer avec l’Aide financière aux études pour savoir ce qu’il advient du remboursement de votre emprunt.

Des problèmes avec les services de l’Aide financière aux études ou encore avec d’autres services ou programmes du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur? N’hésitez pas à porter plainte au Protecteur du citoyen. Il agit en toute indépendance et ses services sont gratuits et sans formalités compliquées.