Comme parent d’un enfant d’âge scolaire, faites-vous vos devoirs? | Protecteur du Citoyen
26 octobre 2016

Comme parent d’un enfant d’âge scolaire, faites-vous vos devoirs?

Corps

ÉducationÀ compter de quel âge l’école est-elle obligatoire? Pendant combien d’années? Voici des réponses pour y voir plus clair.

En règle générale

Tout enfant résident du Québec doit fréquenter l’école de 6 à 16 ans. En tant que parent d’un enfant qui se situe dans cette tranche d’âge, vous êtes donc tenu de l’inscrire dans un établissement scolaire. Selon la Loi sur l’instruction publique :

  • L’enfant doit faire son entrée à l’école à compter du premier jour de l’année scolaire qui suit celle où il a atteint l’âge de 6 ans.
  • Le jeune doit fréquenter l’école jusqu’à la fin de l’année scolaire durant laquelle soit il atteint l’âge de 16 ans, soit il obtient un diplôme d’études secondaires, selon la première éventualité.
  • Tout enfant peut être admis à l’éducation préscolaire, ou maternelle, s’il a 5 ans avant le 1er octobre de l’année scolaire.
  • Dans certaines écoles, un enfant peut commencer la prématernelle dès l’âge de 4 ans.

Quand l’école se vit à la maison

Vous pouvez aussi choisir de scolariser votre enfant à la maison durant les cycles primaire et secondaire. Vous devez prendre entente avec la commission scolaire de votre territoire qui est responsable d’évaluer votre plan de scolarisation : matières couvertes, compétences à développer et évaluation des acquis. 

Des exceptions à la règle 

Il peut vous sembler souhaitable de faire admettre votre enfant à l’école avant le moment prévu par la loi, notamment :

  • S’il paraît particulièrement apte à commencer l’éducation préscolaire ou la première année du primaire parce qu’il se démarque de façon évidente de la moyenne sur les plans intellectuel, social, affectif et psychomoteur; 
  • S’il présente une déficience intellectuelle ou physique grave et qu’on estime préférable pour lui d’intégrer le milieu scolaire plus tôt que prévu pour s’y familiariser.  

En pareil cas, vous devez communiquer avec votre commission scolaire qui vous informera de la marche à suivre. 

En cas de difficultés ou de désaccord

Quelles que soient les démarches que vous effectuez auprès de votre commission scolaire, si des difficultés ou une mésentente surviennent, vous disposez d’un recours. Selon la Loi sur l’instruction publique, toutes les commissions scolaires doivent informer les élèves et leurs parents de la procédure d’examen des plaintes ainsi que des coordonnées du protecteur de l’élève au début de chaque année scolaire. Vous pouvez aussi consulter le site internet de votre commission scolaire.

Le Protecteur du citoyen et le monde scolaire

Notez que le Protecteur du citoyen ne traite pas les plaintes concernant les écoles, qu’elles soient publiques ou privées, de même que les commissions scolaires. Par contre, il peut intervenir auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur qui est responsable de l’application de la Loi sur l’instruction publique et de ses règlements.

Si votre plainte concerne plus directement la qualité des services du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, vous pouvez vous tourner vers le Protecteur du citoyen.