Aide financière accrue pour certains enfants handicapés | Protecteur du Citoyen
31 août 2016

Aide financière accrue pour certains enfants handicapés

Corps

Aide pour certains enfants handicapésÀ compter du 1er septembre 2016, les parents d’enfants avec un handicap peuvent, selon des critères précis, avoir accès à une aide financière gouvernementale additionnelle. Le programme ajoute plus de 11 000 $ par année aux montants déjà versés pour soutenir les familles admissibles.

Pour qui?

Premier critère : pour avoir droit au « supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels », le parent doit déjà recevoir les prestations du « soutien aux enfants » et du « supplément pour enfant handicapé ».

De plus, la condition de l’enfant, âgé d’au moins deux ou quatre ans selon le profil, doit correspondre à l’une des deux situations suivantes :

  • Il est atteint de déficiences persistantes ou d’un trouble des fonctions mentales qui entraînent de graves et multiples incapacités. Celles-ci doivent l’empêcher de réaliser de façon autonome les activités de la vie quotidienne d’un enfant de son âge. 
  • Il nécessite des soins médicaux complexes à domicile qui lui sont donnés par ses parents. Ceux-ci ont été formés préalablement dans un centre spécialisé pour maîtriser les techniques et les équipements requis. Les soins complexes sont les suivants : respiratoires, nutritionnels, cardiaques, rénaux.

Combien?

L’aide financière additionnelle :

  • n’est pas établie en fonction du revenu familial;
  • est de 947 $ par mois;
  • est administrée par Retraite Québec;
  • est indexée chaque année;
  • n’est pas imposable;
  • est rétroactive au 1er avril 2016. 

Comment?

Les parents trouveront les renseignements utiles pour demander le nouveau supplément en consultant le site Web de Retraite Québec. Ils devront, entre autres exigences, fournir certains rapports pluridisciplinaires confirmant l’état de l’enfant. 

Par ailleurs, si vous entreprenez cette démarche et éprouvez des difficultés avec l’organisme responsable, ou encore pour toute plainte concernant Retraite Québec, n’hésitez pas à vous adresser au Protecteur du citoyen. Nous intervenons gratuitement, en toute neutralité et sans formalités compliquées.