Abus financier envers un aîné : réagissez sans tarder | Protecteur du Citoyen
28 août 2019

Abus financier envers un aîné : réagissez sans tarder

Corps

Homme âgé donnant de l'argent à une femme

Un phénomène souvent silencieux

Dans la majorité des cas, les aînés victimes d’abus financier n’osent pas s’en plaindre. Pour quelles raisons?

  • Parce qu’ils sont la cible d’un proche qui s’approprie leur argent et leurs biens contre leur volonté;
  • Par crainte de représailles ou d’abandon.

Une personne âgée en perte d’autonomie peut aussi ne pas être consciente de l’exploitation qu’elle subit. C’est pourquoi l’abus financier envers une ou un aîné peut passer inaperçu aux yeux de l’entourage.

L’abus financier peut prendre différentes formes. Le chantage émotif pour obtenir une somme d’argent et l’usage sans retenue d’une procuration comptent parmi les plus courantes.

Des soupçons?

Vous croyez être témoin de ce type d’abus envers une personne âgée? Vous êtes vous-même dans cette situation? Faites appel à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Vous pouvez aussi communiquer avec le Protecteur du citoyen. Nous veillerons à vous diriger vers des ressources d’aide, dont :

Communiquez avec le Protecteur du citoyen

Le Protecteur du citoyen peut venir en aide à toute personne âgée aux prises avec les services publics québécois. Par exemple : Revenu Québec, Retraite Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), etc... Nous agissons en toute confidentialité, gratuitement et sans formalités compliquées.